Accueil   |   L'UMA   |   Conventions et Accords   |   Réunions  |   Presse   |   Statistiques   |   Galerie Photos   
  Contact | Plan du site | Liens utiles | FAQ عربي | English 
  Cabinet du Secrétaire général
Biographie
Mot Secrétaire général
Interventions et Interviews
Activités

  Secrétariat général
Organigramme
Liste Diplomatique
Communiqués
Accord de siège
Objectifs et Missions
        Objectif et Missions
        Programme d'activité
        Objectif et Missions
        Programme d'activité
        Objectif et Missions
        Programme d'activité
        Objectif et Missions
        Programme d'activité
        Objectif et Missions
        Programme d'activité
        ONGS
  Evénements Marquants

  Convertisseur de monnaie

  Météo

Tripoli
Tunis
Alger
Rabat
Nouakchott
  Interventions et Interviews :  
"CONFERENCE DES CHEFS D’ETAT ET DE GOUVERNEMENT DE LA COMMUNAUTE ECONOMIQUE DES ETATS DE L’AFRIQUE DE L’OUEST" Vingt-Troisième Session ordinaire
Le 16 décembre 2000
ALLOCUTION DE
SON EXCELLENCE MONSIEUR MOHAMED AMAMOU
SECRETAIRE GENERAL DE L’UNION DU MAGHREB ARABE

Bamako, Mali
14 – 16 / 12 / 2000?



Excellence Monsieur le Président,
Excellences Messieurs les Chefs d’Etat et de Gouvernement,
Honorables Délégués,

Permettez-moi, de prime abord, d’exprimer l’insigne honneur qui m’échoit à prendre la parole, au nom de l’Union du Maghreb Arabe, devant cette auguste Assemblée, pour vous transmettre les meilleures salutations de vos frères, les membres du Conseil de la Présidence de l’UMA, et de dire ma joie d’être parmi vous dans la capitale malienne, Bamako, qui accueille aujourd’hui, avec autant de fierté que de foi en l’avenir, la vingt-troisième session de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest.

Il m’est agréable aussi d’exprimer ma profonde gratitude pour l’hospitalité et la chaleur de l’accueil ressenties dans ce pays africain frère, dont les signes de changements et la volonté de se développer forcent l’admiration et le respect. Ceci témoigne indubitablement des efforts assidus du Gouvernement de la République du Mali, sous la présidence de Son Excellence le Président Alfa Omar KONARE, pour mener à bien les programmes de développement nationaux , gage d’une adhésion efficiente de ce pays en pleine évolution au processus d’intégration régionale en Afrique, et notamment dans le cadre de la CEDEAO.

C’est pourquoi, il y a tout lieu de rendre hommage également à la présidence malienne de cette Communauté et les contributions personnelles de Son Excellence le Président KONARE, qui ont permis de franchir des étapes supplémentaires dans la concrétisation des objectifs de l’intégration sous-régionale escomptée.

Ainsi, le Sommet de la CEDEAO "BAMAKO 2000" marquera, bel et bien, une autre date phare sur la voie de la construction régionale en Afrique de l’Ouest, non seulement pour avoir coïncidé avec le vingt-cinquième anniversaire de ce Groupement qui, un quart de siècle durant, aura réussi à polariser les aspirations et canaliser les efforts de pays africains voisins en vue d’un avenir commun meilleur , mais encore pour avoir conforté les objectifs d’intégration sur plus d’un plan et clarifié les étapes à venir, grâce à une volonté politique sincère des honorables dirigeants et à leur ferme détermination à transcender les difficultés conjoncturelles.

Les acquis concrets et les efforts déployés jusqu’ici au niveau communautaire pour promouvoir les économies des seize pays de l’Afrique de l’Ouest ,dans une perspective d’intégration régionale, méritent aujourd’hui d’être vivement salués . Il en est ainsi notamment de la suppression des droits de douanes et taxes à effet équivalent, de la mise en œuvre d’un tarif douanier extérieur commun, et de la coordination des politiques économiques, en passant par les programmes de mise en place d’une seconde zone monétaire unifiée et l’établissement progressif d’instances régionales à compétences élargies.

La mise au point d’un Passeport unifié pour les citoyens de la CEDEAO, l’adoption de moyens de paiement valables sur tout l’espace communautaire et l’établissement d’une carte d’assurance automobile généralisée constituent également autant de réalisations éloquentes sur la voie de la concrétisation des objectifs visés.

Par ailleurs, et à travers le processus d’intégration en cours de la CEDEAO, la sagesse africaine aura ,encore une fois, administré la preuve de ses affinités à composer avec les réalités quotidiennes de notre continent : l’Afrique. Réalités qui ont tendance, malheureusement, à attarder la concrétisation des aspirations légitimes de rapprochement, en raison de la persistance de crises politiques internes, de la prévalence de certaines tensions frontalières issues de conflits endémiques et de l’exacerbation de phénomènes connexes multiples tels que les luttes inter-ethniques , les déplacements de populations et leurs cortèges accablants.

Les efforts d’apaisement de Son Excellence le Président Alfa Omar KONARE lors de sa présidence de la CEDEAO, appuyé en cela par ses honorables Pairs, son attachement aux choix de paix et de pondération à la recherche de solutions négociées, ainsi que ses appels répétés à l’attachement aux idéaux africains témoignent de l’ampleur des défis auxquels se trouve confrontées plusieurs régions de notre Continent. Notre combat majeur demeure, précisément, celui de la croissance, du développement durable et du bien être.

Ceci met en évidence la haute responsabilité qu’incombe aux dirigeants du Continent et dont ils sont profondément conscients, concernant la priorité de mobiliser toutes les potentialités au profit du développement, d’autant plus que celui-ci requiert, aujourd’hui plus que jamais, des peuples voisins, une synergie d’efforts aussi sincères que planifiés pour appréhender une destinée commune.

Ces efforts, faut-il le rappeler, constituent une nécessité impérieuse pour assurer l’intégration régionale souhaitée, et dont les répercussions bénéfiques profiteraient, à coup sûr, à tous les pays associés au processus. Leurs économies nationales ne s’en trouveraient que plus raffermies ,avec une capacité réelle à relever les défis de la mondialisation et à être au diapason des grandes mutations du monde d’aujourd’hui.

Mue par ce même souci, l’Union du Maghreb Arabe mène, elle aussi, une expérience de développement intégré entre cinq pays de l’Afrique du Nord présentant des similitudes manifestes et animés d’une volonté historique commune à lier leurs destinées. Les expériences similaires menées par les frères et voisins méritent, à ce titre, une attention particulière.

C’est ainsi que l’UMA, et depuis sa naissance en 1989, suit avec vif intérêt l’expérience positive de nos frères africains dans le cadre de la CEDEAO. Un Accord de Coopération, signé en 1996, lie, d’ailleurs, les deux Institutions. Et nous sommes fermement déterminés à consolider, en l’avenir, nos liens de coopération, en perspective d’une relance très imminente du processus maghrébin.

Ceci procède des objectifs communs aux deux Groupements et répond aux orientations de leurs Instances dirigeantes, visant, et malgré la conjoncture, à assurer au citoyen africain, où qu’il soit, , paix, dignité et prospérité. Les résolutions pertinentes de ce sommet de la CEDEAO à Bamako, la sincérité de l’approche des grandes questions relatives à l’avenir de cette Communauté, ainsi que la volonté politique réelle de persévérer dans cette voie, sont autant de gages de réussite de ce processus d’intégration régionale

Monsieur le Président

Avant de conclure qu’il me soit permis de réitérer l’expression de ma profonde gratitude au Gouvernement de la République du Mali et au Secrétariat Exécutif de la CEDEAO, pour leur aimable invitation et pour l’occasion qu’ils m’ont offerte, par là même, de m’adresser à cette auguste Assemblée et faire entendre la voix et l’appui de l’U.M.A..

Puisse Dieu vous assister dans vos travaux, pour le bien des peuples africains frères et la réalisation de leurs aspirations légitimes à un lendemain meilleur, fait de paix, de prospérité et de coopération.
Et merci de votre attention

  Autres interventions :

Toutes les interventions  
10/11/2016 :
Taieb Baccouche et Abderraouf Tebourbi Ensemble pour un partenariat entre l'UMA et l'Université Européenne de Tunis

04/02/2010 :
Habib Ben Yahia, Secrétaire général de l’UMA, «Le Maghreb est là, la cadence est lente mais...»

20/02/2009 :
Parler d’échec de l’UMA est, à mon sens, excessif

23/05/2008 :
Maghreb 2030 dans son environnement Euro méditerranéen et dans la perspective de l’Union pour la Méditerranée

19/01/2008 :
Réunion sur la mobilité des capitaux en Afrique du Nord

11/09/2007 :
Conférence des Parties à la Convention des Nations Unies sur la Lutte contre la Désertification

02/12/2006 :
21ème session des journées de l’entreprise

26/05/2006 :
SYMPOSIUM: " LE COUT DU NON MAGHREB" Madrid, 24-26 mai 2006

24/11/2005 :
M.HABIB BOULARÈS, Secrétaire Général de l'UMA «L'UMA des Etats est en panne»

25/02/2005 :
L’UMA ET LE PROCESSUS DE BARCELONE

Recherche

Avancée

Lettre d'informations
Pour recevoir la lettre d'informations mensuelle de l'UMA veuillez s'inscrire
Forums
Participez aux forums de l'UMA
Bibliothèque
Calendrier
Etudes et publications
AVIS APPEL A CANDIDATURE SERVICES DE CONSULTANT INDIVIDUEL
    Sg.uma@maghrebarabe.org             73, Rue Tensift Agdal Rabat - Maroc         Tél: +212 537 6813 71/72/73/74         Fax: +212 537 681 377
Par 3wDev.ma