Accueil   |   L'UMA   |   Conventions et Accords   |   Réunions  |   Presse   |   Statistiques   |   Galerie Photos   
  Contact | Plan du site | Liens utiles | FAQ عربي | English 
  L'UMA et la presse
Maghrébine
Internationale
  Cabinet du Secrétaire général
  Secrétariat général
  Evénements Marquants
  Actualités
  Opportunités d'affaires
  Vient de paraître
  Convertisseur de monnaie
  Météo

Tripoli
Tunis
Alger
Rabat
Nouakchott
  La presse maghrébine
Réunion de la commission des affaires politiques du conseil maghrébin de la Choura Imprimer  Envoyer
Le 23 avril 2008
Source : Info Tunisie
La réunion de la commission des affaires politiques du conseil maghrébin de la Choura, que préside la Tunisie, a démarré, mercredi, au siège de la Chambre des députés au Bardo, en présence des membres représentant les pays de l'Union du Maghreb arabe (UMA).

Présidant l'ouverture de cette réunion, qui durera deux jours, M. Mohamed Afif Chiboub, président du conseil de la Choura, a mis l'accent sur la complémentarité et la cohésion entre les pouvoirs législatif et exécutif, dans le cadre du dialogue et du respect mutuel, au sein des Etats maghrébins, ce qui constitue un facteur essentiel de stabilité politique dans la région.

Il a fait part de sa satisfaction de l'évolution des activités des différentes structures du conseil de la Choura, grâce au climat de compréhension et de dialogue constructif dans lequel se déroulent les réunions du conseil qui représente les différentes sensibilités politiques.

Il a insisté, dans ce sens, sur la nécessité de multiplier les échanges de visites et de renforcer la concertation, au sein des différentes commissions du conseil, afin de raffermir les fondements de l'édifice maghrébin qui demeure un choix stratégique incontournable pour réaliser les ambitions des peuples maghrébins au bien-être, à la sécurité et au développement.

Le programme de cette réunion comporte l'audition des interventions des membres représentant les cinq pays de l'UMA.

Le représentant de la délégation marocaine a souligné la nécessité de faire en sorte que "l'Union pour la Méditerranée" soit un mécanisme favorisant l'instauration d'un partenariat effectif entre l'Union européenne (UE) et les pays du sud de la Méditerranée, avec des chances égales pour tous en matière de développement, de sécurité et de stabilité.

Il a fait remarquer que cela nécessite, notamment, la consolidation de la coopération économique et des échanges commerciaux, la promotion du rythme de l'investissement, et l'accélération de la mise en œuvre d'une zone de libre-échange entre les pays des deux rives de la Méditerranée.

Pour sa part, le représentant de la délégation libyenne a affirmé que "l'Union pour la Méditerranée" est de nature à éradiquer les disparités au niveau du développement, réduire les différends actuels et consacrer le principe de l'égalité et du co-développement.

Il a indiqué, à ce propos, que les richesses naturelles et humaines du Maghreb arabe sont un facteur favorable à l'intégration active de la région dans ce nouveau mécanisme.

Il a, d'autre part, recommandé d'élaborer une étude approfondie et minutieuse de ce projet et de ses objectifs.

La représentante de la délégation tunisienne a expliqué que le soutien du président Zine El Abidine Ben Ali à l'initiative du président français en faveur de la création de "l'Union pour la Méditerranée" procède de sa ferme conviction en l'importance de ce mécanisme dans l'amélioration du niveau du partenariat euro-méditerranéen et le soutien des pays de la rive sud pour la réalisation des objectifs du millénaire de l'Organisation des Nations- Unies, décidée pour la période allant jusqu'à 2015.

Elle a évoqué, en outre, le rôle de la diplomatie parallèle et de l'action parlementaires et associative dans la consolidation de la concertation et du rapprochement des points de vue et des positions entre l'UE et les pays de la rive sud de la Méditerranée, pour élaborer les contours définitifs de ce projet et lui permettre de réaliser ses objectifs avec l'efficacité requise.

De son côté, le représentant de la délégation mauritanienne a souligné que l'ouverture sur l'Union Européenne (UE) et la réalisation d'une intégration réussie des pays de l'UMA dans le mécanisme "L'union pour la Méditerranée" nécessitent, en premier lieu, le renforcement des fondements de l'union maghrébine à travers la consolidation de la concertation politique, de la coopération économique et des échanges commerciaux intermaghrébins.

Il a fait remarquer que la volonté politique qui anime les dirigeants des Etats maghrébins doit être accompagnée d'une action soutenue en vue d'aplanir les difficultés conjoncturelles et de parvenir à l'édification d'un groupement puissant fondé sur un partenariat effectif.

Le représentant de la délégation algérienne a indiqué, pour sa part, que l'Algérie a accueilli favorablement toutes les initiatives visant à réaliser la sécurité, la stabilité et la prospérité dans la région méditerranéenne.

Il a fait part de l'attachement de son pays au partenariat méditerranéen concrétisé, notamment, par le processus de Barcelone.

Il a mis l'accent sur le rôle que l'Union pour la Méditerranée peut jouer dans la réalisation d'un avenir meilleur pour la région du sud de la Méditerranée.

Les participants ont souligné, au cours du débat, que la faiblesse de la coopération économique et des échanges commerciaux intermaghrébins constitue une entrave à la réalisation de l'équilibre des forces entre les deux rives de la Méditerranée. Ceci, a-t-il dit, nécessite une action immédiate afin de dynamiser le commerce intermaghrébin et favoriser l'impulsion et le renforcement de l'édifice de l'UMA.

Les participant ont, également, souligné l'importance du volet sécuritaire dans la réussite du projet de "l'Union pour la Méditerranée" à travers, notamment, la consécration des attributs de la sécurité, de la stabilité et du développement global, tout en œuvrant à lutter contre le terrorisme et le crime organisé à travers notamment la consolidation de l'équilibre social et économique dans les pays maghrébins .

  Autres articles :

Tous les articles  

[06/07/2017]
   Taïeb Baccouche : « La flamme de l’Union du Maghreb arabe va se rallumer »

[05/12/2016]
   La relance de l’UMA, nécessaire pour renforcer la croissance au Maghreb

http://www.jeuneafrique.com/ [21/10/2016]
   Le Secrétaire Général de l’Union du Maghreb Arabe invité à la réunion du Groupe de dialogue 5+5

www.espacemanager.com [20/10/2016]
   Crise migratoire: Taïeb Baccouche donne le ton

L'Économiste (Maroc) [21/12/2015]
   La Banque maghrébine d'investissement voit le jour

http://kapitalis.com/ [21/12/2015]
   Essid préside l’assemblée constitutive de la BMICE

Bureau sous-régional de la FAO pour l'Afrique du Nord [05/01/2015]
   Lettre d’Information du Bureau sous-régional de la FAO pour l'Afrique du Nord (4e trimestre 2014)

Bureau sous-régional de la FAO pour l'Afrique du Nord [10/10/2014]
   Lettre d’Information du Bureau sous-régional de la FAO pour l'Afrique du Nord (3e trimestre 2014)

Bureau sous-régional de la FAO pour l'Afrique du Nord [15/07/2014]
   Lettre d’Information du Bureau sous-régional de la FAO pour l'Afrique du Nord (2e trimestre 2014)

Bureau sous-régional de la FAO pour l'Afrique du Nord [15/04/2014]
   Lettre d’Information du Bureau sous-régional de la FAO pour l'Afrique du Nord (1er trimestre 2014)

Recherche

Avancée

Lettre d'informations
Pour recevoir la lettre d'informations mensuelle de l'UMA veuillez s'inscrire
Forums
Participez aux forums de l'UMA
Bibliothèque
Calendrier
Etudes et publications
AVIS APPEL A CANDIDATURE SERVICES DE CONSULTANT INDIVIDUEL
    Sg.uma@maghrebarabe.org             73, Rue Tensift Agdal Rabat - Maroc         Tél: +212 537 6813 71/72/73/74         Fax: +212 537 681 377
Par 3wDev.ma