Actualités

Conférence maghrébine sur les statistiques : Vers une stratégie commune

Date: 07/07/2009
Source: elmoujahed
Les participants aux travaux d'une conférence maghrébine sur les statistiques, ouverte hier à Alger, ont souligné la nécessité de mettre en place une stratégie maghrébine de collecte et de traitement des données statistiques.


A cet effet, le directeur général de l'Office national des statistiques (ONS), M. Khaled Berrah, a affirmé que la mise en place d'une stratégie claire et établie sur des bases scientifiques permettra de développer la coopération maghrébine dans le domaine des statistiques.
Il a appelé, dans ce contexte, à la mise en place de systèmes de statistiques maghrébins qui répondent aux besoins nationaux et qui soient conformes aux normes internationales.
M. Berrah a précisé, toutefois, que la réalisation des objectifs de la coopération maghrébine dans le domaine des statistiques initiée lors des rencontres organisées au Maroc et en Tunisie en 2008, "est un travail de longue haleine qui nécessite des efforts continus". Il a souhaité, en outre, que la rencontre d'Alger permettra de faire avancer certains dossiers notamment ceux relatifs à la création d'une banque maghrébine de données statistiques et à l'harmonisation des méthodes de collecte et de traitement des statistiques socio-économiques.
Il est également question de travailler ensemble pour faire des projections des statistiques relatives aux populations des pays de la région durant la période allant de 2010 à 2040, a ajouté le DG de l'ONS.
De son côté, le directeur général de l'Institut tunisien des statistiques, M. Khalifa Ben Fekih, a affirmé qu'une harmonisation des statistiques et des méthodes de leurs collecte et traitement contribuerait à l'intégration des pays du Maghreb sur les plans régional et international.
Il a préconisé, à cet effet, l'élaboration d'une publication périodique maghrébine des statistiques qui servira de référence aux pays de la région et à leurs établissements spécialisées.
Un expert de la Banque africaine de développement (BAD), M. Adalbert Nshimyu Muremyi, a estimé qu'un système de statistiques conforme aux normes permet de mieux défendre ses intérêts dans un monde de globalisation.
Il a rappelé, dans une brève communication, les efforts déployés par la BAD pour le développement des systèmes statistiques de certains pays africains à travers notamment la mobilisation de fonds spéciaux et le transfert de savoir-faire.
Pour sa part, le commissaire général à la planification et à la prospective, M. Sid Ali Boukrami, estime qu'il est temps de mettre en place des actions communes permettant une unification des statistiques des pays de la région et un échange d'expériences et de données dans ce domaine.