Actualités

L'UMA lancera sa banque d'investissement en 2010

Date: 30/12/2009
Source: JANA
Le 29ème Conseil des ministres des Affaires étrangères des pays de l'Union du Maghreb arabe (UMA) a pris fin mardi soir à Tripoli par la signature du procès verbal de la rencontre d'une journée qui a débouché, entre autres, sur l'accord pour le lancement en 2010 de la Banque maghrébine d'investissement et du commerce extérieur.



Dans une déclaration faite à la presse à l'issue de la réunion, le secrétaire du comité populaire général libyen des Relations extérieurs et de la Coopération internationale, Moussa Koussa, a indiqué que le Conseil a réussi à régler, dans un cadre serein, l'épineux problème de la Banque maghrébine d'investissement qui a suscité depuis quatre ans des divergences entre certains pays maghrébins.

Il a affirmé que cette future institution bancaire maghrébine, dont le siège se trouvera en Tunisie, sera lancée dans les prochaines semaines et que cette mesure représente un très grand pas sur la voie de la consolidation du processus de l'UMA, eu égard aux incidences économiques qu'elle aura sur les pays membres.

Répondant à une question de la PANA sur la portée de la proposition de la Libye relative au transfert de certaines compétences du conseil des leaders au niveau du Sommet au conseil maghrébin des ministres des affaires étrangères, il a indiqué que cette mesure vise à alléger les charges sur les dirigeants et présidents des pays de l'Union, étant donné qu'il existe parfois des difficultés à les réunir pour un sommet, ce qui a nécessité de déléguer certaines tâches aux ministres pour promouvoir davantage le processus d'intégration des pays de l'Union.

De son côté, le secrétaire libyen aux Affaires du monde arabe, Omran Boukraa, a indiqué que le Conseil s'est appesanti sur les consultations politiques relatives à des sujets déterminés qui préoccupent la nation arabe dans la phase actuelle, notamment la coordination des positions des ministres des affaires étrangères des pays de l'UMA sur le prochain sommet de la Ligue arabe qui se tiendra les 27 et 28 avril prochain en Libye.

Il a indiqué aussi que les ministres maghrébins des Affaires étrangères ont débattu du problème de la piraterie en Méditerranée, de la position à l'égard du processus de paix arabo-israélien, de l'infiltration des Israéliens en Afrique et leur tentative d'étrangler les pays arabes, notamment ceux qui se trouvent sur le bassin du Nil à travers leurs efforts d'influer sur les quantités d'eau déversées en Egypte et au Soudan par le biais de certains pays africains en y construisant des barrages sur les sources du Nil.

Selon lui, les concertations sur le voisinage européen et la position par rapport à la nouvelle Union pour la Méditerranée (UPM), ont figuré au menu de la réunion.

Revenant à la question de la Banque maghrébine d'investissement et du commerce extérieur, il a indiqué que les problèmes ont été résolus concernant sa direction (directeur général assuré par la Tunisie et président du Conseil d'administration par l'Algérie), son financement et son lancement.

Il a affirmé que certains détails relatifs à la révision du statut préliminaire signé par les ministres maghrébins des Finances, seront présentés lors de la prochaine réunion des ministres des finances prévue le premier trimestre de 2010 en Algérie.