Actualités

Tunisie : Un pas vers le Maghreb agricole

Date: 15/02/2010
Source: African Manager
«Le système de contrôle phytosanitaire et de gestion des pesticides dans les pays du Maghreb Arabe», tel est le principal thème d'un atelier organisé à l’initiative de l'Union Maghrébine des Agriculteurs en collaboration avec l'UMA.


Tenu à l'occasion du 21e anniversaire de l'Union du Maghreb Arabe (UMA), cet atelier a traité des questions relatives à la situation du contrôle phytosanitaire dans les pays maghrébins. Les besoins de ces pays en infrastructure, formation technique, évaluation des activités communes, ainsi que la collaboration bilatérale régionale dans ce domaine ont été également étudiés et pris en considération.
Lors de son allocution d’ouverture, Abdessalem Mansour, ministre de l’Agriculture, des Ressources hydrauliques et de la Pêche a souligné l’intérêt accordé au secteur de l’agriculture compte tenu son rôle dans le processus de développement.

"L'objectif consiste à assurer l'intégration sous régionale, de développement des échanges commerciaux et d'amélioration de la sécurité alimentaire des pays du Maghreb. D’où l’importance de consolider davantage la coopération maghrébine pour atteindre nos objectifs", a –t-il ajouté.

Pour leur part, Habib Ben Yahia, secrétaire général de l'UMA, et Mabrouk El Bahri, président de l'Umagri (Union maghrébine des agriculteurs) ont exprimé un intérêt commun quant à la mise en place d'un programme de collaboration visant à consolider le réseau relationnel et organisationnel de l'Umagri.

Les communications présentées par les participants, représentant les principaux organismes et institutions intervenant dans les activités concernées par l’usage des pesticides, ont, en fait, porté sur les différents aspects du sujet, notamment l’utilisation de ces produits dans les secteurs de l’environnement, de la santé publique et de l’agriculture (lutte contre les insectes et les moustiques…) mais aussi dans le domaine domestique et urbain.

En effet, la gestion des pesticides représente aujourd’hui un véritable problème qui nécessite une intervention immédiate et ce à travers la mise en place des mesures nécessaires pour y faire face.

A noter que d’autres points ont été soulevés, notamment le renforcement des petites et moyennes entreprises opérant dans le secteur agricole, le lancement d'études explorant de près les thématiques stratégiques du secteur agricole et la mobilisation des fonds alloués aux projets de développement agricole.