Actualités

Naissance officielle de la Banque maghrébine d'investissement et de commerce extérieur

Date: 17/03/2010
Source: Busines news
C’est officiel. Le projet de création de la Banque maghrébine d'investissement et de commerce extérieur (BMICE) a été finalisé. La BMICE sera dirigée d’après un système de rotation de ses responsables (directeur général et président). La banque a été créée avec un capital de 500 millions de dollars équitablement répartis entre les cinq pays du Maghreb, et la libération du capital va se faire au cours de l’exercice 2010.



Il est à noter que 150 millions de dollars ont été déjà libérés. En outre, la BMICE, qui siègera à Tunis, sera opérationnelle durant cette année. « Il est vrai qu’il y a eu du retard dans le lancement de cette banque. Aujourd’hui, nous avons finalisé le projet. Les problèmes en suspens ont été réglés. Il s’agit notamment des financements qui doivent être équilibrés entre régions, du contrôle interne et externe et de l'étude de la faisabilité des projets prioritaires. Les contraintes à la création de la banque ont été levées ». C’est ce qu’a annoncé, mardi 16 mars, Karim Djoudi, ministre algérien des Finances, en marge d’une réunion à Alger des ministres maghrébins des Finances.

Bon à rappeler, le conseil ministériel maghrébin des finances avait lancé le projet d’une banque maghrébine, lors de la sixième session du Conseil ministériel maghrébin des finances et de la monnaie, tenue en 2006 à Tunis, avec comme objectif de soutenir des projets d'intégration économique entre les cinq pays de l’Union du Maghreb Arabe (UMA), à savoir, la Mauritanie, le Maroc, l’Algérie, la Tunisie et la Libye.
La convention de création d'une banque maghrébine avait été signée le 10 mars 1991 à Ras Lanouf (Libye) et ses statuts élaborés par un groupe de travail maghrébin réuni en 2001 à Rabat (Maroc). Le capital souscrit de la BMICE a été fixé à 150 millions de dollars répartis à parts égales entre les différents pays de la région maghrébine, alors que son capital social a été fixé à quelque 500 millions de dollars.

La création de cette nouvelle banque vise à développer le commerce entre les pays de la région, de créer des projets maghrébins viables, d'attirer et faciliter la circulation des capitaux dans l'espace maghrébin. La nouvelle banque aura également à promouvoir les relations économiques bilatérales entre les différents pays de la région, d'autant plus que ces relations restent en deçà des attentes en dépit des différentes mesures incitatives décidées depuis la création de l'UMA en 1988. La BMICE représente, également, un nouvel espoir pour les investisseurs qui comptent beaucoup sur le développement de la coopération économique maghrébine et ne cessent d'insister sur l'importance d'impulser les échanges commerciaux entre les cinq pays de cette région