Actualités

Colloque maghrébin sur l’information et les archives : Un gisement mémoriel à préserver

Date: 31/05/2010
Source: El MOUJAHED

Le Centre des Archives Nationales a organisé, hier , conjointement avec le Centre Tunisien des Archives , le Colloque maghrébin sur « l’information et les archives » avec la participation d’experts Maghrébins , notamment de Tunisie , Maroc et de Mauritanie . Présidé par M.Abdelmadjid Chikhi , Directeur General de l’Institution nationale , cette rencontre a été marquée par la présence d’éminentes personnalités du pays et du corps diplomatique.

Dans son allocution d’ouverture officielle du Colloque , le Secrétaire d'Etat auprès du Premier ministre chargé de la Communication, M. Azzedine Mihoubi a mis en relief l’intérêt à accorder aux archives qui constituent , a-t-il indiqué , la mémoire des peuples . Aussi, a-t-il souligné, une matière d’archive doit se concevoir comme le support de la matière informative. Abordant l’aspect sociologique et philosophique des archives des nations, M.Azzedine Mihoubi s’est livré à une analyse sur la portée du contenu archiviste , un véritable gisement pour les connaissances , la recherche et le savoir . Il ne s’agit pas uniquement de mémoriser les archives , a-t-il indiqué , en ce sens que l’importance vitale d’un potentiel d’archives vaut essentiellement par la capacité à l’exploiter , lui donner des fonctionnalités et à le fructifier. Et c’est à ce niveau , a-t-il signalé , que les médias se doivent d’intervenir en accomplissant le rôle de relais et de vulgarisation des connaissances contenues dans les différents supports d’archives , notamment l’écrit , l’image , et l’audiovisuel. L’interaction entre l’information et les archives est si évidente , a conclu le Secrétaire d'Etat auprès du Premier ministre chargé de la Communication , qu’il est davantage aisé aujourd’hui de nous en accommoder avec l’appropriation des nouvelles technologies de l’information et de la communication, notamment l’internet et les systèmes performants de la numérisation. Nous sommes réjouis , a tenu à rappeler M.Azzedine Mihoubi , de faire le constat d’existence d’un Centre National de l’Information et de la Documentation , une source précieuse pour le Centre des Archives Nationales du pays , lequel est dépositaire , par les images ,l’écrit et différentes illustrations des richesses informatives mémorisées depuis de longues années. Souhaitant la bienvenue aux participants , M. Abdelmadjid Chikhi , Directeur General du Centre des Archives Nationales , n’a pas manqué cette occasion de relever d’abord le mérite de notre voisin frère , la Tunisie dont l’idée d’organiser cette rencontre régionale est venue du Centre Tunisien des Archives . Invitée à donner sa parole , Mme Saloua Layachi , directrice de cette institution , a tenu à rappeler l’importance de l’accord portant sur l’échange et le partenariat entre les deux centres nationaux , Algérien et Tunisien , scellé depuis quatre années . Elle a essentiellement signalé l’intérêt majeur que nous devons nourrir quant au développement des NTIC dans le monde . Il s’agit là , a-t-elle estimé, d’un avantage d’ordre technologique porteur néanmoins d’enjeux et de défis. Le support technologique , a-t-elle relevé , est aussi important que le contenu d’archives voué à l’exploitation par l’usage des Tic.
L’éminent homme de lettres , la grande vedette de la télévision des années soixante dix en Algérie , Dr Abdellah Cheriet , dont l’intervention était programmée n’ayant pu venir , M.Tahar Benaïcha , un intellectuel de renom, auteur de « l’Islam en Afrique » , est intervenu à cette occasion pour rappeler la nécessité de prendre conscience des nouveaux enjeux dans un monde qui a tendance , a-t-il indiqué , à cultiver la différence , et l’amnésie. Intitulé « l’archiviste face à un dilemme : le document d’archives et le document informatif » , M. Mohamed Bounaama , Directeur des normes et des techniques de gestion des archives à la Direction générale des Archives Nationales , s’est livré à une analyse détaillée et académique de ce dilemme qui nous renvoie en réalité à une problématique de fond. En effet , a indiqué M. Bounaama , le passage du contenu de sa forme archiviste vers un produit informationnel est soumis à un processus si systématique qu’il convient de procéder d’abord à un travail de stratification des supports d’archives , suivi d’un effort d’expertise sur la fiabilité du support et du contenu .Toute la mission de l’archiviste est là , en ce sens qu’à la faveur des outils scientifiques et techniques d’usage dans le monde des archives , il se doit de travailler essentiellement sur le rapport organique et fonctionnel entre l’aspect informationnel et l’aspect archiviste d’un document.
Réduit à une journée au lieu de deux , à cause de la mobilisation des organisateurs pour un Colloque sur Cheikh El Ibrahimi à Bordj Bou-Arréridj , ce Séminaire a été clôturé hier et sera suivi d’autres rencontres similaires a indiqué le Directeur Général du Centre des Archives Nationales.