Actualités

L'UMA condamne l'agression israélienne 'sauvage' contre la flottille humanitaire pour Gaza

Date: 02/06/2010
Source: MAP
Le secrétariat général de l'Union du Maghreb Arabe (UMA) a condamné l'agression israélienne contre la flottille d'aide humanitaire pour Gaza, la qualifiant de "sauvage".


"L'attaque perpétrée lundi par les forces israéliennes contre la Flottille de la liberté constitue un acte des plus sauvages", a souligné mardi le secrétaire général de UMA, M. Habib Ben Yahia, en marge d'un colloque maghrébin qui se tient à Rabat.
Cette "opération de piraterie a heurté la sensibilité de tous les Maghrébins, de tous les Arabes, de tous les Musulmans et de tous les hommes épris de liberté", a indiqué M. Ben Yahia dans une déclaration à la MAP.
" Il est temps de mettre Israël au banc des pays qui doivent appliquer la législation et le droit international", a-t-il ajouté, déplorant le fait qu'un Etat membre des Nations Unies se soit livré à "un acte aussi sauvage ".
La communauté internationale doit se souvenir que la résolution 181 de l'Assemblée générale de l'ONU "qui a donné naissance à Israël, a donné aussi naissance à l'Etat palestinien", a-t-il dit.
Il a également fait remarquer qu'en lançant son assaut contre cette flottille d'aide humanitaire en faveur de la population de Gaza, Israël a fait fi de la sensibilité de la Communauté internationale d'autant plus qu'au sein de ce convoi, "il n'y avait pas uniquement des Arabes ou des Musulmans mais aussi des Européens, des bénévoles et des activistes de la société civile du monde entier".
Cette "goutte qui a fait déborder le vase a imprimé à la question une dimension qui dépasse les seuls Palestiniens, Arabes et Musulmans, et qui intéresse maintenant toute l'humanité", a-t-il estimé.
"L'UMA, en conformité avec les positions des gouvernements et des peuples maghrébins, qui ont manifesté en grand nombre contre Israël, ne peut que condamner cet acte d'agression sauvage qui est contraire au système onusien", a encore souligné M. Ben Yahia qui présidait l'ouverture d'un colloque maghrébin sur l'"harmonisation et la coordination de la réglementation et de la supervision financière dans les pays de l'UMA".
Le colloque se tient du 1-er au 2 juin à Rabat avec la participation des experts des pays de l'UMA (Algérie, Libye, Mauritanie, Maroc et Tunisie) et des représentants d'Organisations internationales et régionales concernées par ce domaine