Actualités

Désertification au Maghreb: Présentation à Dakar de l’expérience maghrébine à l’occasion de la première Semaine Africaine des Terres Arides

Date: 06/06/2011
Source: Secrétariat général de l'Union du Maghreb Arabe
L’expérience maghrébine dans la lutte contre la désertification et dans la préservation des ressources forestières et des pâturages sera présentée par l’Union du Maghreb arabe (UMA) à la première « Semaine africaine des terres arides », prévue du 10 au 17 juin à Dakar (Sénégal).


Le représentant de l’UMA axera son intervention, lors de cette rencontre coïncidant avec la célébration de la Journée mondiale de lutte contre la désertification, sur la mise en oeuvre du programme maghrébin de lutte contre la désertification (2011-2020) adopté en novembre 2010 à Alger par la Commission Ministérielle de la sécurité alimentaire.

Le programme de sécurité alimentaire au Maghreb sera également présenté en tant que partie intégrante du plan élaboré pour la décennie 2011-2020 et entrant dans le cadre de l’exécution de la stratégie mise en place pour l’agriculture au Maghreb à l’horizon 2030, ajoute-on de même source.

Cette stratégie concerne en particulier la préservation des ressources naturelles, la lutte contre l’aggravation des effets de la sécheresse et de l’érosion et contre la surexploitation de la végétation dans l’espace maghrébin.

Il sera également question des mesures prises sur le plan maghrébin en vue d’élargir les compétences du Comité permanent de la désertification, de l’environnement et du développement durable afin de coordonner la mise en oeuvre des trois conventions sur l’environnement de l’ONU concernant la lutte contre la désertification, le changement climatique et la biodiversité.

La première semaine africaine des terres arides est organisée à l’initiative de l’agence sénégalaise pour la Grande muraille verte. Elle est considérée comme une contribution de l’Afrique à l’Année internationale des forêts (2011), proclamée par les Nations Unies et se tient en collaboration avec FAO, l’Union européenne, l’Observatoire du Sahara et du Sahel, du Secrétariat exécutif de la Convention à l’ONU de lutte contre la désertification (UNCCD) et de l’UMA.