Actualités

Les ministres des Affaires religieuses de l'Union du Maghreb Arabe (UMA) ont souligné l' urgence de la mise en place d'"une stratégie sécuritaire" pour lutter contre les dangers de l'extrémisme islamiste

Date: 09/09/2012
Source: Actualité Afrique
Les ministres des Affaires religieuses de l'Union du Maghreb Arabe (UMA) ont souligné l' urgence de la mise en place d'"une stratégie sécuritaire" pour lutter contre les dangers de l'extrémisme islamiste, au cours d' une réunion lundi à Nouakchott.


Les ministres des Affaires religieuses du Maghreb plaident pour une stratégie pour faire face à l'extrémisme islamiste.

Les ministres de quatre pays de l'UMA (Mauritanie, Maroc, Algérie, Tunisie et Libye), qui se réunissaient pour la première fois, ont prôné également une stratégie pour "relever les défis que représentent (ces dangers) grâce à l'adoption d'une approche maghrébine complémentaire prenant en compte les dimensions culturelles, religieuses et idéologiques".

Au terme de la rencontre d'une journée, qui avait pour thème " l'Islam sunnite modéré et son rôle dans l'immunité culturelle des sociétés maghrébines", les ministres ont loué "le rôle historique des mahadras (universités religieuses traditionnelles) dans l'immunisation des sociétés maghrébines de toutes les formes d'extrémisme constituant une menace pour la sécurité et la stabilité dans la sous-région".

Les ministres ont appelé les oulémas dans les pays maghrébins à jouer leur rôle en prêchant la modération et en condamnant les extrémismes de tous bords".

En ouvrant les travaux, le ministre mauritanien des Affaires islamiques, Ahmed Ould Neini, a déclaré que la rencontre contribuera à "l'émergence d'une vision prospective unifiée permettant de tracer une stratégie de nature à immuniser les sociétés maghrébines contre les idéologies destructrices étrangères aux valeurs culturelles et morales de tolérance de ces sociétés".

Il a rappelé qu'un dialogue idéologique a été organisé en Mauritanie entre les oulémas et des jeunes salafistes porteurs d' idées extrémistes en prison.

Ce dialogue permis "le retour de nombreux jeunes à la raison, ce qui leur a valu de bénéficier de la liberté et d'intégrer la vie économique active" a conclu Ould Ninni.

Pour sa part, le secrétaire général de l'UMA, Habib Ben Yahya, a souligné que "les actions menées par certains groupes idéologiques (islamistes armés) constituent une menace pour l'espace maghrébin".

La rencontre intervient au moment où le monde musulman est traversé par une vague de protestation contre le film "innocence of Muslims" et les caricatures du journal français "Charlie Hébdo" jugés blasphématoires. Ces protestations ont pris un tour violent dans certains pays et ont visé les diplomates et les occidentaux en général.

Des pays du Maghreb Arabes, notamment l'Algérie, la Mauritanie et la Libye, ont connu ces dernières années l'émergence d' idéologie islamiste extrémiste avec notamment Al-Qada au Maghreb Arabe (AQMI).