Presse

Participation de la Tunisie au Conseil des ministres maghrébins des Affaires étrangères [20/04/2009]
Source: TAP

M. Abdelwaheb Abdallah, ministre des affaires étrangères, a participé, dimanche, à Tripoli, aux travaux de la 28ème session du conseil des ministres des affaires étrangères des pays de l’Union du Maghreb Arabe UMA).

Le ministre a souligné, à cette occasion, le grand intérêt que porte le Président Zine El Abidine Ben Ali au renforcement de cet édifice qui constitue un choix stratégique et un acquis civilisationnel pour les peuples de la région.

Il a mis en exergue le souci constant du Chef de l’Etat de parachever la mise en place des institutions de l’union et d’adapter l’action maghrébine aux défis majeurs imposés par les mutations mondiales rapides.

Le ministre s’est, également, félicité du rôle du leader Mouammar Kadhafi qui préside actuellement l’UMA, et des efforts louables qu’il déploie en vue de consolider la marche de l’Union, de consacrer la tradition de la concertation et de coordonner avec ses frères dirigeants des pays du Maghreb Arabe s’agissant, notamment, des questions maghrébines, arabes et africaines d’intérêt commun.

Il a affirmé que la célébration, le 17 février dernier, par les peuples du Maghreb Arabe du 20ème anniversaire de la création de l’UMA, a constitué une importante opportunité pour évaluer les résultats de la coopération et de la complémentarité économique, sociale et culturelle de la région.

Le ministre des affaires étrangères a appelé, dans ce contexte, à poursuivre l’action commune avec la même détermination et la même constance, en concrétisation des recommandations des chefs d’Etats maghrébins visant à stimuler l’action maghrébine commune et à accélérer le rythme de construction de l’édifice maghrébin ainsi qu’à parachever la mise en place de ses institutions et à dynamiser ses structures selon une stratégie claire et bien définie qui prend en considération la communauté du destin et l’interpénétration des intérêts, l’ultime but étant d’assurer, aux peuples maghrébins, prospérité et immunité.

M. Abdelwaheb Abdallah a, également, évoqué la dynamique enregistrée par le processus de l’action maghrébine commune lors des dernières années, dynamqiue qu’illustre la tenue régulière des réunions ministérielles, sectorielles et des groupes de travail. Cette action se traduit également, a-t-il ajouté, par la poursuite, à un rythme satisfaisant, des concertations et de la coordination, à tous les niveaux, et lors des réunions et rendez-vous régionaux et internationaux.

Le ministre des affaires étrangères a réitéré la ferme volonté de la Tunisie de redoubler les efforts communs en vue de surmonter les difficultés qui entravent la marche maghrébine, et de couronner cette dynamique par la tenue du Sommet Maghrébin dans les meilleurs délais.

M.Abdelwaheb Abdallah a appelé, dans ce contexte, à la nécessité d’harmoniser davantage les politiques économiques et financières, d’accélérer la mise en place de la zone de libre échange maghrébine afin de faciliter la libre circulation des biens et services dans la région et de hâter l’entrée en service de la Banque maghrébine d’investissement et de commerce extérieur (BMICE) en parachevant les procédures de désignation des actionnaires, de souscription à son capital et de la tenue de son assemblée constitutive conformément à la stratégie arrêtée, en 1991, lors du sommet maghrébin, à Ras Lanouf, en Libye.

M.Abdelawaheb Abdallah a soutenu que la réalisation de l’intégration maghrébine à laquelle aspirent les peuples de la région, implique, en plus de la dynamisation des institutions de l’UMA et de l’amélioration de leur rendement, l’association du secteur privé et le renforcement du rôle des opérateurs économiques dans l’édification de l’Union.

Le ministre a rappelé que l’impulsion du processus maghrébin nécessite une évaluation objective et globale du chemin parcouru dans le but de promouvoir les structures de l’Union, de renforcer ses institutions et de consolider le rôle du conseil des ministres des affaires étrangères et de ses commissions ministérielles spécialisées.

Il a souligné l’engagement pris par la Tunisie, sur instructions du président Zine El Abidine Ben Ali, aux fins d’impulser l’action arabe commune avec ses diverses dimensions développementales et socio-économiques, de renforcer la solidarité arabe, de réaliser l’intégration économique régionale, de consolider le processus de développement et de modernisation du monde arabe et de servir, de manière agissante, les causes arabes au premier rang desquelles la cause palestinienne.

Dans leurs allocutions, les ministres des affaires étrangères de l’UMA ont exprimé, au président Ben Ali, leurs remerciements et considération pour le rôle que le chef de l’Etat joue dans le renforcement, à tous les niveaux, du processus d’édification de l’UMA.

En marge des travaux du conseil des ministres des affaires étrangères de l’UMA, M.Abdelawaheb Abdallah a eu des entretiens avec ses homologues maghrébins sur l’ordre du jour de cette session et sur les moyens de renforcer les relations bilatérales.