Presse

Les Foires, un moyen efficace pour promouvoir les échanges maghrébins [09/12/2009]
Source: PANA

L'espace maghrébin est, avant tout, un espace géographique et historique, a affirmé le responsable du pavillon de l'Algérie à la seconde foire maghrébine de Tripoli, Mouloud Sliman, assurant que l'organisation de ces évènements économiques est un moyen incontournable de promouvoir les échanges commerciaux entre Maghrébins et de favoriser la complémentarité et l'intégration de cet espace.

M. Slimani, qui est directeur de la Promotion et de la coopération à la Société algérienne des foires et exportations (SAFEX), a indiqué que cette foire maghrébine donne l'opportunité aux pays et aux populations de la région de mieux se connaître mutuellement et découvrir les potentialités des uns et des autres.

Dans un entretien accordé mercredi à la PANA, à Tripoli, le responsable algérien a rappelé que son pays a oeuvré depuis 2007 pour l'aboutissement de l'initiative de création du projet de la Foire maghrébine à travers la tenue de diverses réunions préliminaires ayant abouti à la fondation, en janvier 2008 à Tripoli, de l'Union maghrébine des foires qui a décidé de confier l'organisation de la première édition de cette foire à l'Algérie.

Il a affirmé aussi que tous les pays membres de l'Union du Maghreb arabe (UMA) ont, dans le cadre de cette union des foires, déployé des efforts considérables pour la réalisation du premier projet, à savoir la foire maghrébine qui est à sa deuxième édition et oeuvrent actuellement à la mise en place du second projet qui sera initié en marge de la 3ème foire maghrébine prévue en 2010 au Maroc, consistant à l'organisation d'un Salon maghrébin de l'artisanat.

M. Slimani a précisé que, dans une seconde étape, ce salon sera organisé dans les pays étrangers consommateurs de l'artisanat et du tourisme ce qui implique que cette manifestation soit transférée en Europe ou au Moyen-Orient, conformément à la décision qui sera prise par les instances exécutives de l'Union maghrébine des foires.

Evoquant la participation algérienne à cette seconde édition de la foire maghrébine, il indiqué que le pavillon Algérie mesure 1.000 m2 et abrite 30 entreprises agissant dans les secteurs de l'agroalimentaire, de l'électricité, de l'énergie, du pétrole, du textile et autres électroménagers.

Le responsable du pavillon de l'Algérie a indiqué aussi que son pays a voulu donner une grande envergure à cette manifestation, précisant que sa participation a été marquée par une rencontre entre hommes d'affaires algériens et libyens et ouvertes aux Marocains et aux Tunisiens, organisée le 7 décembre courant en marge de cette foire.

La présence du ministre algérien des PME et de l'Artisanat, qui a animé plusieurs conférences et encouragé les opérateurs économiques maghrébins à chercher les opportunités de complémentarité entre les différentes économies des pays de l'UMA, a donné du poids à la participation algérienne.