Presse

COOPÉRATION ENTRE LES DEUX RIVES DE LA MÉDITERRANÉE Projet d’un TGV Tunis-Alger-Casablanca à l’étude [22/03/2012]
Source: Le soir d'Algérie

COOPÉRATION ENTRE LES DEUX RIVES DE LA MÉDITERRANÉE
Projet d’un TGV Tunis-Alger-Casablanca à l’étude

Une étude est en cours pour la réalisation d’un TGV reliant Tunis-Alger-Casablanca. La concrétisation de ce projet permettra de renforcer davantage la connexion entre les pays du Maghreb.
Rym Nasri - Alger (Le Soir) - «La coopération des pays de la rive nord de la Méditerranée avec les pays de la rive sud dans le domaine des transports vise à développer ce secteur au Maghreb. Outre la finalisation de l’autoroute Maghreb et la modernisation du transport ferroviaire pour assurer une connexion entre les cinq pays, le projet du train à grande vitesse (TGV) entre Tunis, Alger et Casablanca est en phase d’étude », a indiqué le secrétaire général de l’UMA (Union du Maghreb arabe), Habib Ben Yahia, hier, en marge de la 7e conférence des ministres des Transports de la Méditerranée occidentale GTMO 5+5, tenue à Alger. Pour lui, il est temps de passer à l’action pour accélérer le rythme de la construction du Maghreb économique. De son côté, le ministre des Transports, Amar Tou, a insisté sur la finalisation de la Transsaharienne vers la Mauritanie à l’Ouest et la Libye à l’Est. Il a également évoqué la finalisation et la modernisation du réseau ferroviaire dans la région du Maghreb avec l’ambition d’assurer la rapidité du trafic. Il précisera, par ailleurs, que la coopération entre l’Espagne, l’Italie, Malte, le Portugal et France avec les pays du Maghreb dans le domaine des transports ne se limite pas aux moyens financiers. Leur aide porte également sur la formation et les études nécessaires pour la réalisation des infrastructures de ce secteur dans le Maghreb. «Par manque de moyens de financement, les cinq pays européens s’engagent à nous accompagner pour l’achèvement de l’autoroute Maghreb. Leur aide comprend également le volet formation et les études nécessaires pour la réalisation des infrastructures des transports dans le Maghreb», a-t-il affirmé. Amar Tou a cité, ainsi, l’expérience algérienne, notamment la coopération algéro-espagnole pour la réalisation d’autorails et la coopération algéro-française pour la réalisation de tramways dans plusieurs régions du pays.
R. N.