Presse

Nécessité de lutter contre les menaces dans le cadre d'une "approche intégrée et coordonnée" [09/07/2012]
Source: MAE Algérie

Les Ministres des Affaires Etrangères des pays de l'Union du Maghreb arabe (UMA) ont souligné au terme de leur réunion, lundi à Alger, la nécessité de lutter contre les menaces qui pèsent sur la région du Maghreb dans le cadre d'une "approche intégrée et coordonnée" entre les pays de l'UMA.

Les participants ont convenu, dans un communiqué commun, que "le terrorisme et le crime organisé, y compris le trafic de drogue, d'armes et d'êtres humains, les migrations clandestines, les groupes criminels armés, le financement du terrorisme sous toutes ses formes ainsi que le phénomène du blanchiment d'argent constituent des menaces pour la paix au Maghreb, en Afrique et en Méditerranée".

Ils ont, d'autre part, ajouté qu'une lutte efficace contre ces menaces exige "une approche intégrée, préventive et coordonnée entre les pays de l'UMA dans le cadre d'une stratégie globale".

Les participants à la réunion d'Alger ont mis l'accent sur les responsabilités qui incombent à chaque pays dans le cadre de la lutte contre ces menaces, soulignant l'importance de renforcer la coopération entre les pays membres, d'actualiser les accords, d'adapter les mécanismes bilatéraux et d'examiner la possibilité de conclure des accords entre les services concernés sur les différents défis communs.

Sur le plan maghrébin, l'accent a été mis sur l'importance de se référer aux accords régissant les relations de coopération juridique et judiciaire, conclus dans le cadre de l'UMA, comme base de la coopération sécuritaire au Maghreb.

Le conseil a préconisé de soutenir et de renforcer les structures et mécanismes de coopération sécuritaire et d'en faire un cadre pour la mise en oeuvre des stratégies de coopération dans ce domaine.

Le conseil a également recommandé la tenue des réunions des conseils ministériels maghrébins de l'Intérieur au Maroc, des Affaires juridiques et judiciaires en Libye, de la jeunesse et des sports à Tunis, en session extraordinaire sur la problématique de la sécurité, en prévision de la tenue du prochain sommet maghrébin à Tunis avant la fin de l'année en cours.

Le Conseil a appelé à la tenue d'une réunion des ministres des Affaires religieuses des pays maghrébins en Mauritanie pour montrer l'image de l'Islam sunnite et examiner la question de l"'immunisation" intellectuelle et culturelle des sociétés maghrébines à travers la coordination entre les institutions religieuses et scientifiques de l'Islam modéré.

Aux niveaux régional et international, les participants ont souligné la nécessité de mettre en place un partenariat sécuritaire entre les Etats de l'UMA et la région du Sahel, tout en confirmant la participation des pays maghrébins à la prochaine conférence sur le partenariat, la sécurité et le développement dans la région du Sahel "Alger 2".

Le Conseil des ministres a en outre appelé à examiner les moyens de créer des observatoires par les services concernés dans les Etats de l'UMA pour suivre les efforts de la lutte contre le terrorisme, le trafic de drogue, le blanchiment d'argent, le trafic d'armes et d'êtres humains, les migrations clandestines et les groupes criminels armés, selon les besoins et les priorités.

Abordant la situation au Mali, les participants ont souligné la nécessité de trouver une solution politique à la crise dans ce pays de manière à garantir son intégrité territoriale et lui éviter une intervention militaire, insistant sur l'importance d'exploiter tous les espaces de dialogue et de négociation disponibles.

Le Conseil des ministres des AE de l'UMA a, par ailleurs, appelé à la conjugaison des efforts pour remédier à la situation humanitaire des déplacés et des réfugiés du fait de la crise dans le nord de ce pays.