Presse

La relance de l’UMA, nécessaire pour renforcer la croissance au Maghreb [05/12/2016]
Source:

COMMUNIQUE DE PRESSE


La relance de l’UMA, nécessaire pour renforcer la croissance au Maghreb

Rabat, 5 décembre 2016 (CEA) – La Commission Economique pour l’Afrique (Bureau pour l’Afrique du Nord) et l’Union du Maghreb Arabe (UMA) ont tenu, lundi 5 décembre à Rabat, la troisième réunion de concertation du Mécanisme Sous Régional de Coordination (MSRC) pour l’Afrique du Nord.

Organisée avec la participation de plusieurs agences des Nations Unies et partenaires dont le BIT, la FAO, l’OMS, l’UNESCO, le HCR, l’UNICEF, l’AIDMO, la BID, le CIDC et l’ISESCO, cette rencontre constitue un cadre de concertation des projets menés en soutien aux efforts de l’UMA et de ses Etats membres pour l’édification d’un espace économique et social intégré et solidaire au Maghreb.

Face au contexte économique et politique difficile auquel les pays du Maghreb sont aujourd’hui confrontés, l’intégration économique et une coopération étroite entre les pays de l’UMA apparaissent comme les seules actions à même de permettre à la région de faire face aux difficultés communes, selon M. Taïeb Baccouche, Secrétaire Général de l’UMA : « La mission que je me suis assigné en tant que Secrétaire Général est de relancer le processus d’intégration et d’exercer tout mon pouvoir pour faire avancer la coopération maghrébine. Pour cela le soutien des organismes internationaux et des bailleurs de fond est primordiale », a-t-il déclaré, indiquant que son organisation est aujourd’hui engagée dans des programmes de coopération avec différents partenaires sur les questions de l’intégration économique régionale, l’énergie, la sécurité alimentaire, les questions d’environnement, ainsi que l’emploi et plus spécifiquement l’emploi des jeunes.

Le Maghreb dispose de la plupart des facteurs structurants d’un marché dynamique : population, revenu par habitant, continuité de l’espace physique, infrastructure de transport, ressources humaines, affinités culturelles et linguistiques. Pourtant, sa zone de libre échange est encore au stade de projet et son marché reste pour l’instant l’un des moins dynamiques d’Afrique avec un commerce intra régional oscillant autour de 4% des échanges des Etats membres, a souligné pour sa part M. Omar Abdourahman, Directeur a.i. du Bureau de la CEA en Afrique du Nord.

«Une relance du processus d’intégration de l’UMA est aujourd’hui nécessaire, pour répondre aux besoins d’une croissance plus soutenue, renforcer la résilience des pays aux chocs externes et aider l’Afrique du Nord à occuper la place qui lui revient alors que les discussions vont bon train pour la mise en place de la Zone continentale de libre échange », a ajouté M. Abdourahman qui a réitéré le soutien de la CEA à l’UMA à travers son bureau pour l’Afrique du Nord

Durant cette journée, les organisations participantes partageront leurs réflexions sur les nouvelles orientations de l’UMA, ils identifieront les domaines de coopération prioritaires pour la période 2017-2018 ainsi que les opportunités de renforcement de la coordination et de synergies des activités des partenaires à l’échelle de la sous-région.

Note aux rédacteurs :

Le MSRC- Afrique du Nord une émanation du Mécanisme Régional de Coordination MRC-Afrique, un instrument de coordination de l’appui du système des Nations Unies au continent et dont le secrétariat est assuré par la Commission économique pour l’Afrique des Nations Unies.

En Afrique du Nord, le MSRC vise à faciliter la concertation et la collaboration entre les agences du Système des Nations Unies et institutions partenaires d’une part et avec l’Union du Maghreb Arabe et ses pays membres d’autre part, en vue de faciliter l’exécution des politiques nécessaires à la promotion du développement de la sous-région et réaliser les objectifs de développement africains et mondiaux.

Cette réunion du MSRC se tient dans un contexte marqué par l’adoption de l’Agenda 2063 pour le développement de l’Afrique à l’échelle continentale et les Objectifs de Développement Durable à l’échelle mondiale. La plateforme MSRC constitue un cadre adéquat pour mobiliser et coordonner l’action du Système des Nations Unies et autres partenaires pour la concrétisation des deux agendas de développement.