Presse

Gestion du système aquifère du Maghreb: Démarrage du projet de gestion concertée de l'eau [15/06/2007]
Source: TAP


Le projet "Géo-Aquifer" qui met les données satellitaires au service de la gestion du système aquifère du bassin souterrain du Sahara septentrional (SASS), partagé par l'Algérie, la Libye et la Tunisie a démarré mercredi, à Tunis, à l'occasion de la tenue d'un atelier sur ce projet, organisé par l'Observatoire du Sahara et du Sahel (OSS).

Le projet, qui s'étale sur 18 mois, est financé par un don de 487 mille euros (1 euro = 1,7503 dinar) accordés par la Facilité Africaine de l'Eau (FAE).

Il porte sur l'exploitation des données satellitaires, en vue de mettre à la disposition des gestionnaires de l'eau dans les trois pays, des outils d'aide à la décision fiables et harmonisés, favorisant ainsi une gestion concertée du bassin SASS qui s'étend sur plus d'un million de km2 et sera habité en 2025 par 8 millions de personnes contre 4 millions en 2000.

L'ultime objectif étant d'éviter un stress hydrique susceptible d'entraver l'amélioration des conditions de vie des populations concernées.

Pour M. Jamel Latrech, coordinateur du projet à l'OSS, le projet a permis de mettre en place un système d'information commun aux trois pays concernés et d'approfondir l'étude des aspects environnementaux et socio-économiques de la gestion de ce bassin qui servira pour l'OSS de modèle pour des projets similaires en Afrique.

Par ailleurs, l'atelier de Tunis se poursuivra jusqu'a demain avec au programme notamment la présentation détaillée des activités prévues dans le cadre du projet "Géo-aquifer" et le choix des zones pilotes en Algérie,Libye et Tunisie .

L'OSS est une organisation internationale indépendante, à vocation régionale basée à Tunis. Cette organisation, qui compte 22 pays africains membres, oeuvre pour le développement durable du continent et particulièrement dans la zone du Sahara et du Sahel.