Presse

Rabat abrite la 44e session du Comité de suivi [30/11/2007]
Source: LE MATIN


Le secrétaire des Affaires européennes au Comité populaire général libyen des Relations extérieures et de la Coopération internationale, Abdelati Labidi, président du Comité de suivi, a indiqué, lors de la séance d'ouverture de cette session, que la redynamisation de l'action maghrébine et l'accélération de sa cadence à travers l'adoption d'une méthodologie claire prenant en compte l'imbrication des intérêts des pays maghrébins est "une revendication fondamentale pour la concrétisation de l'intégration escomptée avec l'établissement d'une zone de libre-échange et d'un groupement économique maghrébin".

L'ensemble des pays maghrébins souhaitent parvenir à une convergence des vues dans le but de jeter les bases d'une action institutionnelle efficiente, a-t-il souligné, ajoutant que la création d'une Banque maghrébine d'investissement et de commerce extérieur est de nature à contribuer au développement de la coopération entre les pays de la région.

Le responsable libyen a, en outre, appelé à élaborer une stratégie d'action maghrébine en vue d'examiner les perspectives d'avenir de la complémentarité économique et la mise sur pied de projets de développement commun.

Il a également exhorté les pays maghrébins à "apporter leur soutien au Royaume pour récupérer les deux villes marocaines de Sebta et Mellilia" occupées.

De son côté, le secrétaire d'Etat aux Affaires étrangères et à la Coopération, Ahmed Lakhrif a estimé que cette réunion constitue une opportunité pour examiner le bilan de l'action à l'échelle maghrébine, à la lumière des défis imposés aux pays de la région, appelant à la rationalisation et à la bonne gestion de l'intégration maghrébine afin de parvenir à concrétiser le développement et la prospérité de ses peuples et consolider les bases de l'unité, de la sécurité et de la stabilité dans la région.

M. Lakhrif a, également, estimé que cette réunion est appelée à assurer le suivi du bilan des institutions de l'Union dans les domaines économique, social et culturel et à élaborer des propositions pragmatiques pour les traduire dans les faits, conformément aux grands objectifs de la Charte portant création de l'UMA.

Le secrétaire d'Etat tunisien chargé des Affaires maghrébines, arabes et africaines, Abderraouf Al-Basti a affirmé, quant-à-lui, que la réunion du Comité de suivi est une occasion pour poursuivre les concertations et la coordination dans le but de réactiver les structures de l'UMA et concrétiser l'intégration économique pour répondre aux attentes des peuples maghrébins.

Il a, d'autre part, rappelé la dynamique de l'action commune maghrébine qui a "enregistré un progrès constant dans plusieurs domaines", a-t-il dit. Il a appelé à bâtir une coopération maghrébine forte en raison des défis à relever à l'échelle internationale.
Pour sa part, le ministre délégué algérien chargé des Affaires maghrébines et africaines, Abdelkader Msahel, a indiqué que les travaux du comité de suivi permettront d'adopter des recommandations susceptibles de contribuer à la consolidation de la coopération maghrébine commune pour la concrétisation d'une intégration économique efficace.

Cette réunion va permettre d'échanger les idées dans le but de réaliser les objectifs communs et de renouveler la méthode d'action maghrébine pour le bien de l'UMA, a-t-il ajouté.

Pour sa part, le ministre mauritanien délégué auprès du ministre des Affaires étrangères, chargé de l'UMA, Mohamed El-Hafed Ould Ismail, a souligné que la conjoncture économique régionale et internationale actuelle requiert des pays de l'UMA de redoubler d'efforts dans le but de réaliser un pas qualitatif dans l'action complémentaire et d'intégration au Maghreb, exprimant le souhait de voir se tenir un Sommet maghrébin dans les plus brefs délais.

La Mauritanie, a-t-il ajouté, est convaincue que l'édification de l'UMA est, en réalité, une aspiration populaire forte et une option stratégique pour réaliser les objectifs de développement et de stabilité dans la région.

Le secrétaire général de l'UMA, Habib Ben Yahia, a salué, pour sa part, les efforts consentis par S.M. le Roi Mohammed VI appuyant l'action maghrébine commune et le secrétariat général de l'UMA, qui siège à Rabat, qualifiant de "positif" le bilan d'action de l'UMA, dont les instances ont tenu 71% des réunions programmées.

Dans une déclaration à la MAP, M. Ben Yahia a indiqué que la réunion du comité de suivi est une occasion pour renforcer la coordination et la coopération commune entre les pays du Maghreb en vue de faire face aux défis régionaux, notamment la migration clandestine, la drogue, le terrorisme, les mouvements des criquets pèlerins et la désertification.

Les recommandations du Comité de suivi seront présentées, vendredi, à la réunion des ministres maghrébins des Affaires étrangères qui se tiendra dans le cadre de la 27e session des ministres des Affaires étrangères de l'UMA.