Presse

3e session ordinaire de l’Assemblée parlementaire euroméditerranéenne [21/03/2007]
Source: Presse tunisienne

3e session ordinaire de l’Assemblée parlementaire euroméditerranéenne
M. Habib Ben Yahia, Secrétaire général de l’UMA

Edifier une alliance des civilisations dans la région euroméditerranéenne
• Accorder une attention accrue aux dossiers de la migration et de l’environnement
M. Habib Ben Yahia, Secrétaire général de l’Union du Maghreb Arabe (UMA), a salué, dans l’allocution qu’il a prononcée, hier, à la séance plénière de la 3e session de l’APEM, les efforts consentis par cette organisation pour consolider les fondements du partenariat euroméditerranéen et soutenir le processus de Barcelone.
Il a exprimé l’espoir que ce partenariat sera davantage productif pour les deux rives de la Méditerranée et qu’il consacrera une véritable politique de voisinage, basée sur la solidarité et une responsabilité partagée en matière de consécration du développement, de la sécurité et de la stabilité.
Il a, dans ce contexte, appelé à réfléchir à une approche euroméditerranéenne pour réaliser les objectifs du millénaire et à transformer la commission ad hoc chargée des droits de la femme en commission permanente de l’APEM.
Le secrétaire général de l’UMA a insisté sur la nécessité d’accorder toute l’attention requise aux divers aspects se rapportant au dialogue des cultures, thème de la session de Tunis, afin de jeter les fondements de nouveaux comportements à l’échelle euro-méditerranéenne, basés sur plus de compréhension et de respect des spécificités culturelles de l’autre.
Il a mis l’accent sur l’intérêt porté par l’UMA à l’édification d’une alliance des civilisations dans la région euroméditerranéenne, où les parlementaires jouent un rôle de premier plan dans la coordination des programmes éducatifs, l’amélioration du niveau de l’enseignement, le renforcement des échanges de visites entre les jeunes des deux rives, à l’effet de consolider la connaissance de l’autre et d’adhérer aux principes d’égalité, de justice et de paix.
Il a, d’autre part, réaffirmé la nécessité de consolider les liens de rapprochement humain et intellectuel entre l’Europe et le monde musulman, de relever les défis du développement, d’atténuer les répercussions négatives de la mondialisation, à travers une action soutenue visant à garantir à tous les citoyens les attributs d’une vie digne et d’un développement durable.

Impulser le dialogue euro-maghrébin

M. Habib Ben Yahia a exprimé le souhait de voir les institutions et les mécanismes financiers et techniques, tels que les trois programmes MEDA et la Banque européenne d’investissement, s’impliquer davantage dans le soutien aux efforts de développement et d’investissement engagés dans les pays maghrébins, en particulier dans les domaines de l’emploi des jeunes et du transfert de technologie. Il a aussi formé l’espoir qu’une attention particulière sera accordée aux dossiers de la migration, de l’environnement et de la lutte contre les catastrophes.
M. Ben Yahia a mis l’accent sur la conscience qu’ont les pays maghrébins et arabes du sud de la Méditerranée quant à la nécessité de compter, en premier lieu, sur leurs propres moyens, mettant l’accent sur l’importance des résolutions adoptées par le 16e sommet de la Ligue arabe réuni à Tunis, en 2004, concernant la volonté d’impulser un processus de modernisation et de réforme dans le monde arabe.
Le secrétaire général de l’UMA a appelé à œuvrer en vue de réunir les conditions objectives permettant l’adhésion de la Jamahirya Libyenne et de la Mauritanie à cet espace parlementaire, pour répondre aux aspirations de tous les peuples de la région à la paix, à la justice, au développement et à la stabilité. Il a aussi appelé à la reprise et à l’impulsion du dialogue euro-maghrébin et au règlement équitable de la question palestinienne et du problème des territoires arabes occupés.