Presse

Recommandations de la 12e session de la Commission des ministres de l'Economie et des Finances de l'UMA [15/12/2007]
Source: Maghreb Alger

La Banque maghrébine d'investissement opérationnelle en 2008


La création de la Banque maghrébine d'investissement et de commerce extérieur est de nature à contribuer au développement de la coopération entre les pays de la région.L'assemblée constituante de la Banque maghrébine pour l'investissement et le commerce extérieur se tiendra, en principe, dans le courant du premier semestre 2008, a- t-on appris mercredi soir à Tripoli, à l'issue de la 12 session de la Commission des ministres de l'Economie et des Finances de l'Union du Maghreb arabe (UMA). Les ministres maghrébins ont, par ailleurs, exhorté le groupe de travail chargé d'élaborer la tarification douanière maghrébine unifiée à parachever rapidement ce travail, en tenant compte des réalités commerciales et douanières des pays de l'UMA (Algérie, Libye, Maroc, Mauritanie et Tunisie).
Ils ont également souligné l'importance du projet d'accord de création d'une Zone de libre échange et recommandé d'étudier les propositions finales sur les répercussions de cette zone sur les économies des pays de l'Union. Les ministres ont en outre convenu de parachever le projet de création de la Communauté économique maghrébine début 2008 et fixé au premier semestre 2008 la période de la réunion de la 6ème session du Conseil maghrébin chargé de l'industrie. L'objectif de la création de cette institution financière maghrébine est de contribuer à l'édification d'une économie maghrébine compétitive et intégrée, à réaliser des projets mixtes, à promouvoir les échanges commerciaux inter-maghrébins et à renforcer les investissements et la circulation des biens et des capitaux entre les pays du Maghreb. Il est à rappeler que l'accord relatif à la création de cette banque, dont le siège est prévu à Tunis, a été signé en 1991 en Libye.
Le Conseil des ministres maghrébins des Affaires étrangères, tenu le 7 janvier 2006 à Tripoli, avait alors recommandé le parachèvement des modalités de constitution de la BMICE. Le capital de la BMICE s'élève à 500 millions de dollars. Il sera réparti entre les cinq pays membres de l'UMA, qui étaient d'ailleurs invités à payer leurs parts avant le 15 février 2007. Le capital déclaré devra être souscrit au moment de la création à cent cinquante millions de dollars repartis à parts égales entre les cinq pays membres. Le premier quart du capital souscrit sera libéré en fonction de l'activité de la banque sur décision du conseil d'administration, et ce dans un délai de cinq années. Les Etats membres sont, en outre, appelés à aider la BMICE à mobiliser auprès des bailleurs de fonds les ressources financières à des conditions avantageuses.
Cette banque vise aussi à assurer une meilleure coordination entre les secteurs bancaires maghrébins grâce à l'harmonisation des réglementations en vigueur, le développement des services communs des banques et institutions financières maghrébines et la diffusion de l'information sur les produits et les législations bancaires dans la région.