Presse

Le Maroc propose la libéralisation du transport aérien maghrébin [31/03/2007]
Source: L'Opinion

Le Conseil maghrébin des ministres du transport, réuni jeudi à Skhirat dans le cadre de sa 11è session, a décidé de charger la commission des transports aériens d’examiner, fin Avril à Tunis, la proposition du Maroc relative à la libéralisation du transport aérien à l’horizon 2008.
La commission doit fixer un calendrier de libéralisation concerté, précise un communiqué rendu public à l’issue de ces travaux, ajoutant que le conseil a, dans le même contexte, mis l’accent sur la nécessité pour les compagnies maghrébines de transport aérien d’établir avant fin avril un plan de coopération permettant d’assurer la complémentarité en matière d’exploitation, d’entretien, de formation ainsi qu’en terme de partenariat commercial.
Le conseil a, également, approuvé deux conventions relatives, la première au transport maritime et vise le développement de ce secteur en vue d’accompagner les besoins du commerce extérieur des pays de l’union du Maghreb Arabe (UMA) et l’encouragement de coopération projets communs, alors que la seconde a trait à la reconnaissance réciproque des permis de conduire.
En outre, il a été procédé à l’établissement d’une nouvelle convention relative au transport de matières dangereuses par route.
Sur un autre registre, le conseil a approuvé la création des aéroports maghrébins dont le siège sera installé à Casablanca et l’adaptation des procédés de formation et d’examen pour l’obtention du permis de conduire.
Cette session a, également, offert la possibilité d’arrêter les perspectives de coopération et de complémentarité maghrébine dans plusieurs domaines structurants liés au transport dont l’amélioration des services au train trans-maghrébin, la réalisation de l’autoroute maghrébine et l’identification et le développement d’un réseau prioritaire transmaghrébin de transport et son interconnexion avec le réseau transeuropéen des transports (RTE-T).
En marge de cette session, le Conseil a tenu une réunion de coordination en présence du directeur général du centre d’études de transport pour la méditerranée occidentale, sur l’élaboration d’une vision commune pour la mise en uvre du protocole de coopération régionale en matière de transport, conclu par le groupe des ministres des pays de la méditerranée occidentale (56+5).
Intervenant à l’ouverture de ses travaux, le ministre de l’Equipement et du Transport, M. Karim Ghellab, a appelé à l’adoption d’une vision maghrébine réaliste et en harmonie avec celle euro-méditerranéenne, afin de mettre en place un système de transport complémentaire et en liaison avec la région.
"L’ordre du jour de cette session comprend des points d’une grande importance qui reflètent le souhait des pays de l’Union de jeter les bases d’un système de transport complémentaire dans la région maghrébine", a souligné M. Ghellab, mettant l’accent, à cet égard, sur la problématique d’instituer une vision maghrébine commune pour mettre en exécution le protocole de coopération régionale dans le domaine des transports.
D’autre part, le ministre a rappelé certains projets structurants liés au transport dans la région maghrébine dans le but de définir sur le terrain les axes prioritaires notamment le projet de la liaison fixe à travers le détroit de Gibraltar, le projet du port Tanger-Méd et le trafic routier trans-maghrébin.
De son côté, le ministre libyen de Transport, M. Mohamed Abou Ajila Mabrouk, président de la session, a insisté sur l’importance de la coopération dans les différents domaines de transport, pour permettre à l’action maghrébine à répondre aux objectifs fixés lors de l’institutionnalisation de l’UMA.
"La réunion d’aujourd’hui représente un appui au souhait commun de développer une action maghrébine dans un monde régi par les intégrations régionales, et notamment dans ce domaine, considéré comme vital et qui joue un rôle déterminant dans le développement des relations commerciales et économiques entre les pays du Maghreb", a souligné, pour sa part, le secrétaire d’Etat mauritanien chargé des affaires du Maghreb arabe, M. Bismiallah Alih Ould Ahmed.
Le ministre algérien de Transport, M. Mohamed Maghlaoui, a quant à lui, indiqué que cette rencontre constitue une avancée nouvelle en matière d’achèvement et de consolidation des efforts consentis par les pays maghrébins dans le domaine du transport.
Pour M. Abderrahim Zouari, ministre tunisien de Transport, cette réunion intervient notamment pour donner un suivi à ce qui a été décidé lors de la 10-ème session tenue à Tunis, examiner les perspectives de renforcement de la coopération entre les pays maghrébins et adapter et actualiser les conventions, pour accompagner les développements que connaît le secteur de transport sur le plan international.
M. Zouari a insisté sur l’importance que revêt la réalisation des projets d’un trafic ferroviaire et routier rapide trans-maghrébins.
Outre les ministres maghrébins du transport, ont également pris part à cette session, le représentant du secrétaire général de l’UMA, des experts maghrébins et le directeur général du centre d’études dans le domaine des transports de l’ouest méditerranéen.